neutraliser-adversaire

Comment neutraliser son adversaire ?

Que ce soit dans la rue, dans le métro, dans le bus, dans une soirée arrosée, à l’école, bref n’importe où, vous pouvez toujours être confronté à un individu qui veut vous agresser, vous frapper, vous voler. Nous ne sommes pas à l’abri d’une éventuelle agression, il faut se défaire de l’idée que ça n’arrive qu’aux autres. Alors évidemment, si vous êtes grand, costaud et que vous avez l’air sûr de vous et d’être « LE type à ne pas emmerder », c’est clair qu’un homme petit, frêle, timide qui expose son smartphone a bien plus de chances de se faire attaquer.

Néanmoins, qui que vous soyez, vous n’êtes pas à l’abri, le risque zéro n’existe pas et par conséquent, savoir se défendre en toute situation peut s’avérer fort utile.

Voici un plan en 3 étapes vous expliquant comment neutraliser son adversaire.

1/ Les caractéristiques d’une frappe efficace

Pour neutraliser un adversaire, il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • Frapper un point vital : les points vitaux sont très nombreux sur le corps, nous verrons juste après comment les identifier, c’est très efficace de frapper à cet endroit.
  • Neutraliser temporairement l’adversaire : il ne s’agit pas d’essayer de tuer votre adversaire mais simplement de le mettre hors circuit avec une frappe adaptée.
  • Ne pas engager le pronostic vital : gardez vraiment en tête que vous ne devez pas porter de coup mortel sur votre adversaire, donc pas de torsion de nuque, pas de coup de batte dans la tête, enfin évitez tout ce qui pourrait mettre sa vie en jeu, à moins que la vôtre soit réellement en danger et que vous ne puissiez pas faire autrement. Votre but doit rester votre survie, si vous pouvez juste mettre hors d’état de nuire votre adversaire, faites-le.
  • Viser des points vitaux facilement accessibles : une agression peut avoir lieu autant en été qu’en hiver, donc ciblez les plus accessibles, que votre adversaire soit couvert ou non.

2/ Identifier les points vitaux

Ce sont les points qui vont momentanément neutraliser l’adversaire lorsque vous les frapper.

  • Au niveau de la tête, ils sont un peu partout : les yeux, le nez, les oreilles, le menton, la base du crâne (l’occiput), les tempes… Chacun des coups portés à cet endroit provoquera un assommement de l’adversaire, il sera bien sonné pendant quelques secondes à quelques minutes.
  • Au niveau du torse, il y a les côtes, le ventre, le plexus solaire. En frappant l’un de ces points, vous allez couper net la respiration de votre adversaire (surtout avec le ventre et le plexus solaire lorsqu’il ne s’y attend pas), ce qui vous laissera plusieurs secondes de répit pour fuir. Les côtes entraînent une vive douleur alors n’hésitez pas.
  • Au niveau des membres inférieurs, il y a évidemment les parties génitales, la partie externe du genou, voire les pieds.

Les parties génitales restent l’endroit le plus efficace pour neutraliser un adversaire.

Ne pensez pas que c’est lâche de frapper à cet endroit, si une personne vous agresse, vous serez quasiment systématiquement inférieur en matériel (arme blanche, arme à feu…) ou en effectif (il y a souvent plusieurs agresseurs), donc n’ayez aucun scrupule à leur éclater les parties génitales avec un coup de pied, de genou ou de main avec paume ouverte.

C’est l’attaque la plus efficace pour neutraliser votre adversaire, il se penchera en avant sous le coup de la douleur et par réflexe pour se protéger, il ne vous rester plus qu’à finir en coup de genou au niveau de son visage et éventuellement un coup de pied au niveau de la partie externe du genou puis partez.

Frapper la partie externe du genou est très efficace, ça pourra lui faire une entorse ou une luxation, ce qui le ralentira considérablement et lui fera bien mal : il ne pourra pas vous suivre.

Enfin, le pied suscitera aussi une douleur importante si vous l’écrasez d’un coup sec, là aussi il sera immobilisé plusieurs instants et ne pourra pas vous suivre lorsque vous partirez en courant.

3/ Choisissez trois points vitaux et entraînez-vous

Comme toujours, si vous voulez être prêt à vous défendre si un jour vous êtes attaqué, il faut vous entraîner en amont pour que chaque coup soit un automatisme.

Choisissez trois points vitaux parmi ceux que j’ai listés ci-dessus, qui correspondent à votre souplesse, à votre force, à votre taille, pour pouvoir frapper et neutraliser son adversaire le plus efficacement possible.

Par exemple, prenez le nez, le plexus solaire et les parties génitales.

A partir de là, entraînez-vous avec un partenaire à frapper (ou plutôt à simuler, ne bousillez pas vos partenaires d’entraînement !) sur chacun de ces points vitaux.

Pour le nez, vous pouvez frapper avec le poing ou paume ouverte, en direct, en crochet ou en uppercut.

Pour le plexus solaire, le plus simple est un coup de poing direct ou un uppercut.

Pour les parties génitales, en premier lieu mettez sans faute tous les deux une coquille pour éviter la catastrophe. Puis entraînez-vous avec les coups de pied pour un adversaire à distance, un coup de genou pour un adversaire qui s’approche dangereusement et éventuellement avec un coup paume de main ouverte en cas d’adversaire vraiment proche de vous.

Je vous suggère également de vous trouver plusieurs partenaires d’entraînement pour tester différentes hauteurs, vous constaterez vite que ça change énormément pour quelqu’un de grand et quelqu’un de petit, surtout lorsqu’il s’agit du visage, d’où l’intérêt d’avoir plusieurs points vitaux répartis sur tout le corps, sur lesquels vous savez bien frapper, rapidement et efficacement.

En résumé, pour neutraliser votre adversaire il s’agit de le mettre hors d’état de nuire temporairement (ce point est important) en identifiant les points vitaux les plus accessibles et les plus efficaces à cibler (selon votre cas : suivant votre taille, votre force, votre agilité) puis en vous entraînant avec des partenaires pour que toutes vos techniques deviennent un automatisme et soient applicables rapidement en cas de situation réelle. Je vous encourage aussi à pratiquer un sport de combat.

Un adversaire hors d’état de nuire peut l’être pendant peu de temps, alors pensez à filer très rapidement une fois que votre attaque est arrivé à bon port !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.