Gang Of Youths Fighting

Comment désamorcer une altercation violente ?

Vous est-il déjà arrivé d’être dans un bar, d’entendre deux personnes discuter de plus en plus fort, d’entendre les insultes ou les attaques fuser, la situation s’enveniment et les protagonistes commencent à se menacer, voire en venir aux mains ?

Moi oui, je l’ai vu plusieurs fois de loin, parfois dans une boîte de nuit, parfois dans un concert, parfois dans une simple soirée chez un ami. Dans ces cas-là on ne sait pas trop comment agir pour désamorcer l’altercation avant qu’il ne soit trop tard et qu’il n’y ait des dégâts, des blessés, voire pire.

Si vous souhaitez savoir comment désamorcer une altercation violence, restez jusqu’au bout, parce qu’à la fin de cet article, vous aurez des idées pour le faire !

Analysez la situation

Dans tout type de situation et encore plus dans celle-ci, il faut réfléchir avant d’agir. Vous avez remarqué que des tensions montent entre deux personnes ? Le ton s’élève ? N’y passez pas 10 minutes non plus, cela dit prenez le temps d’observer la situation pour voir de quoi il retourne.

Si c’est dans une soirée avec des amis, par exemple, approchez-vous et tentez de comprendre la situation, d’un œil extérieur évidemment. Commencez par ne pas vous immiscer dans la situation qui s’envenime.

Pour ensuite y prendre part et la désamorcer si besoin, vous avez d’abord besoin de comprendre ce qu’il se passe, quel est le sujet de discorde, s’ils ont l’air de vouloir en venir aux mains et pourquoi.

Sont-ils éméchés ? Sont-ils énervés ? Y a-t-il des insultes ? Y a-t-il de la provocation ?

Faites un bref scan global de la scène pour avoir en tête un maximum d’éléments vous permettant d’être le plus pertinent possible si vous décidez d’intervenir pour calmer le jeu.

C’est comme si vous êtes à la mer et que vous voyez une personne en train de nager. Vous n’allez pas sauter dans l’eau pour la sauver alors qu’il n’y a aucun danger. Vous analysez d’abord, vous observez si les mouvements sont anormaux, s’il y a de l’agitation, voire des cris ou des appels et l’aide, et dans ce cas vous pouvez intervenir si vous voyez qu’il y a un danger imminent.

Cela étant, si vous voyez directement que les deux personnes sont remontées et que l’altercation physique va avoir lieu, ne tardez pas et dirigez-vous vers elles.

Prenez la température

Une fois que vous avez un bon panorama de la situation entre les deux protagonistes et que vous décidez d’ajouter votre grain de sel, il est important d’y aller en étant neutre. Tout d’abord commencez toujours par assurer votre propre sécurité.

Dans le cas où ça en est au stade des joutes verbales, cherchez à comprendre ce qu’il se passe en posant des questions. Par exemple : « Que se passe-t-il les gars, pourquoi tant d’agitation ? »

Dans un contexte plus spécifique comme une altercation dans un bar, repérez directement celui qui a l’air le plus énervé, le plus remonté. Intercalez-vous entre les deux et parlez uniquement à lui. Détournez l’attention pour qu’il ne se focalise plus sur l’autre personne.

Dites-lui des phrases comme « Ca n’en vaut pas la peine. », « Honnêtement ça ne va rien t’apporter. », « Reste calme, le jeu n’en vaut pas la chandelle. ».

Votre but doit être de calmer celui qui semble être le plus agressif.

Ensuite désignez une autre personne et dites-lui d’écarter l’autre protagoniste, toujours dans la bienveillance, sans la pousser ou la brusquer.

Le deuxième protagoniste étant hors de vue, l’altercation s’arrête avant même d’avoir commencé.

Dans la mesure du possible, je vous suggère d’user et abuser de communication non violente. C’est un mode de communication basée sur la compréhension des besoins de l’autre qui peut résoudre beaucoup de conflits. Ceci dit, je suis conscient que dans une situation pouvant dégénérer rapidement, ce n’est pas le moment le plus simple pour l’employer. Amenez les personnes à dire ce qu’elles ressentent et pourquoi. Demandez-leur quel besoin n’est pas assouvi et vous pourrez faire preuve d’empathie pour calmer la personne. Ce n’est clairement pas faisable dans tous les cas, d’où l’importance d’observer d’abord ce qu’il se passe.

Et si l’altercation est déjà violente ?

Dans ce cas-là, il n’y a pas 36 solutions possibles. Le cerveau reptilien des combattants est déjà en marche et en mode survie, le cerveau rationnel est déconnecté. Il est donc complètement inutile de tenter de les raisonner ou de faire dans la demi-mesure en tentant d’entrer en contact avec eux.

Non, là il s’agit d’agir rapidement.

La règle d’or est déjà de ne frapper personne.

Ce combat ne vous concerne pas, alors contentez-vous de les séparer pour limiter les dégâts. Pour ce faire, faites appel à vos amis ou à des personnes saines d’esprit aux alentours afin de vous aider à contenir les combattants. Concentrez-vous sur l’homme le plus agressif qui a l’air le plus dangereux et contenez-le.

Pour cela, le demi-Nelson est une technique adaptée. Très utilisé dans le catch, cela consiste à vous placer derrière l’homme en question, de faire passer votre main sous son bras pour arriver au niveau de sa tête et la pousser vers l’avant à la base du crâne. Prenez son bras opposé en lui mettant dans le dos, comme les forces de police lorsqu’elles maîtrisent les criminels.

Faites attention et éviter de faire une entorse ou de lui luxer l’épaule, le but étant seulement de le maîtriser. Maintenez-le jusqu’à ce qu’il soit calmé.

Dans l’idéal, faites-vous aider par une autre personne pour le maîtriser.

Vous pouvez l’amener au sol pour le maintenir plus facilement sous contrôle.

Vous avez désormais plusieurs clés en main pour faire face à une altercation violente entre deux personnes. Restez toujours présent et concentré dans ce type de situation parce que l’enjeu peut être décisif.

Evitez de vous mettre en danger inutilement, utilisez le dialogue autant que possible et si ce n’est pas possible, maîtrisez la personne concernée en évitant à tout prix de frapper ou de blesser par des clés d’articulations.

Avez-vous déjà été confronté à des altercations violentes ? Comment vous-êtes vous comporté ?

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.