Le racket à l’école : que dois-je faire ?

Le racket à l’école : que dois-je faire ?

Le racket en milieu scolaire est une pratique courante et bien des adolescents en sont victimes. Cela laisse souvent des traces psychologiques comme toute agression.

Le racket est une situation désagréable dont on se passerait bien, dans cet article nous allons voir que faire dans cette situation.
Entre les victimes qui se rebellent mais qui se font tabasser, celles qui se laissent faire et qui se font tabasser quand même que faire ?

Les chiffres de racket augmentent considérablement, il est donc important de savoir quoi faire au cas où cette situation vous arrive.
Suivez le guide.

Mieux vaut prévenir que guérir

Comme pour les maladies, il vaut mieux agir en amont également pour les agressions.
Voici donc quelques règles de base :

  • Pratiquez la musculation : si vous avez l’air grand et balèze il y a bien peu de chances qu’on vous attaque comparé à quelqu’un de petit et frêle. Même au-delà de votre taille, c’est votre carrure qui agira comme élément dissuasif.
  • Pratiquez de la self-défense : un art martial, du krav maga, de la boxe, du MMA, bref n’importe quel sport qui travaille d’une part votre confiance en vous parce que vous savez que vous pouvez potentiellement vous défendre contre un racketteur et d’autre part votre force et votre technique « pure » pour vous défendre dans un maximum de situations de manière plus efficace et plus sereine. En clair, si d’ordinaire vous avez l’air d’un gros dur et que vous êtes bien musclé, les racketteurs (qui sont des lâches) vont rarement s’attaquer à vous !
  • Évitez tout signe ostentatoire : le téléphone à l’oreille ou dans les mains en sortant de l’école, ce n’est pas une bonne idée, d’une part vous ne voyez pas les potentiels agresseurs et vous pourriez être très surpris, d’autre part vous vous transformez instantanément en proie beaucoup plus attrayantes pour les racketteurs.
  • Évitez de sortir seul aux mauvais moments : si c’est le soir et qu’il commence à faire nuit, si vous êtes proche d’un quartier chaud, sortez de l’école plutôt accompagné, en groupe il y a toujours moins de risque que seul (phénomène de la troupe). Même si vous avez un super téléphone bien visible mais que vous êtes entourés de 2 amis bien balaises, les prédateurs préféreront largement une personne seule et ne se risqueront pas à attaquer des armoires à glace ! Leur but est de récupérer un butin et/ou de satisfaire leur ego, pas de se faire ratatiner, ils vont donc choisir la situation la moins risquée : une personne seule et « sans défense ».

Racket : Que faire si ça arrive ?

Si vous faites face à une tentative de racket, votre réaction sera dépendante de vous et de la situation bien évidemment.

Si les circonstances font qu’il y a plusieurs agresseurs et/ou qu’il y a une arme blanche ou une arme à feu en jeu, inutile de lutter ou de fuir, donnez leur ce qu’ils veulent.

Si par contre il y a un seul agresseur, qu’il n’est pas armé (attention, ils peuvent cacher des armes derrière eux) et que vous avez de bonnes notions de self défense et un bon grain d’explosivité, attendez qu’il s’approche et cassez le en deux. Puis partez rapidement.

La coopération est souvent préférable parce que perdre la vie pour un téléphone ne vaut pas le coup. Ces types sont lâches et cinglés, ils peuvent très facilement s’attaquer à vous en cas de résistance.

N’énervez jamais vos agresseurs, ne les contrariez pas, ne les contredisez pas, vous ne feriez qu’attiser leur agressivité.

Vous pouvez tenter le dialogue pour éviter de vous faire voler si vous avez un certain talent avec la communication non violente (voir « Les mots sont des fenêtres » de Marshall Rosenberg), en tentant de leur montrer de l’empathie, de montrer que vous les comprenez. Je conçois que ce n’est pas quelque chose de facile bien que ça puisse réellement marcher.

À vous de voir selon votre tempérament le type de réponse que vous préférez.

Dans tous les cas il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à un racket, faites ce qui est nécessaire pour rester en sécurité et ne prenez pas de risque inutile.

Pensez à anticiper c’est-à-dire à sentir venir la situation en vous exerçant à analyser les comportements, en particulier en identifiant les comportements suspects dans votre champ de vision.

Si vous vous faites racketter, il est indispensable de prévenir le directeur de l’établissement ainsi que les forces de police, ne gardez surtout pas ça pour vous. Cela pourrait permettre d’éviter les récidives, que ce soit pour vous ou pour d’autres élèves.

Parlez-en autour de vous pour mettre en garde vos camarades. Il y a trop de jeunes qui se baladent dans la rue en montrant sans vergogne leur dernier smartphone à 1000 euros, c’est le meilleur moyen de tenter le diable et de se faire agresser (voire pire).

Ne mentez pas à vos parents en leur disant que vous avez perdu ou autre, avouez la vérité sans les alarmer excessivement.

Si ce type d’agression est récurrent autour de votre établissement scolaire, démenez-vous pour obtenir des actions venant des pouvoirs publics ou des associations de parents d’élèves, cela ne peut pas continuer ainsi.

Dans tous les cas, apprenez à vous défendre, mettez toutes les chances de votre côté pour que cela ne se reproduise plus.

Si vraiment cela vous arrive plusieurs fois et que rien ne change malgré vos efforts, songez à demander à vos parents de vous changer d’établissement.

Mieux vaut changer d’environnement pour vous épanouir sereinement plutôt qu’affronter au quotidien la peur de se faire racketter. Ce n’est pas de la faiblesse mais de la sagesse.

En résumé, si vous êtes dans un établissement un peu risqué ou que vous aimez simplement le fait de savoir vous défendre tout seul, je vous conseille vraiment de prendre des cours de self-défense, de boxe, d’arts martiaux.

Au bout de quelques années de pratique cela représentera un réel potentiel pour vous défendre et cela pourrait suffire à vous sauver la vie dans une situation d’agression.

Une réponse à Le racket à l’école : que dois-je faire ?

  1. Nico 10 août 2015 à 08:11 #

    Très bons conseils que voilà auxquels je me permets d’ajouter qu’il est intéressant de pratiquer,en plus d’un système de défense (Krav Maga, Penchak Silat, et…) un « sport de frappe » comme la boxe (Anglaise,Française, etc…) car il permet d »apprendre à encaisser des coups et d’augmenter sa puissance de frappe.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.