Votre protection personnelle passe aussi par la protection de votre domicile

S’il paraît évident que vous voulez apprendre à vous défendre pour éviter toute agression sur votre personne, la défense personnelle inclut de nombreux autres aspects que la seule intégrité physique. Parmi ces deniers la protection de vos biens et notamment de votre habitation est l’un des plus importants. Les cambriolages sont en augmentation, et en être victime, même s’il n’y a pas « mort d’homme » comme on dit, engendre des séquelles psychologiques importantes causées par l’impression que votre intimité a été violée et qu’on a pénétré votre sacro-saint sanctuaire, le lieu de votre épanouissement, votre cocon, votre place forte. Il est difficile après un tel événement de se sentir en sécurité à son propre domicile. Mais alors comment évaluer les risques et les faiblesses de son habitat face à une intrusion vous demandez-vous ? C’est ce que nous allons tenter d’expliquer via cet article.

1) Les 3 clés de la prise de conscience

Si vous voulez diminuer au maximum les risques de cambriolage et ainsi protéger biens et souvenirs trônant chez vous, vous devez commencer par ouvrir les yeux.

  • Le savoir, un atout indiscutable : ne commettez pas la terrible erreur de vous dire que c’est le genre de situation qui n’arrive qu’aux autres, et que dans les faits, vous n’avez que très peu de chances que quelqu’un tente de fracturer votre porte. Vous courrez potentiellement autant de risques qu’une personne lambda d’être cambriolé, et ce, quel que soit le type de logement, le quartier ou la ville dans laquelle vous habitez. Les plus tranquilles des villages ne vous garantissent pas plus de sécurité qu’un appartement au cœur de la région parisienne. Sachant, cela il vous faut dés à présent prendre la décision d’agir avant qu’il ne soit trop tard.
  • La conscience du prédateur : commencez par faire le tour de votre habitation, en la regardant avec les yeux d’un cambrioleur potentiel. Examinez les faiblesses, les endroits permettant un accès direct sur l’intérieur de votre logement, sans avoir recours à un matériel sophistiqué (fenêtres, portes, portes coulissantes, trappes…). Cela vous permettra de cerner vos besoins et le type de matériel sécuritaire sur lequel vous devrez orienter vos choix (alarmes, portes blindées, double vitrage…).
  • Le facteur psychologique : pour faire face à un cambriolage, et surtout l’éviter, vous devez d’ores et déjà vous préparer mentalement à sa possible matérialisation. La survie en milieu urbain requiert un mental à toute épreuve, afin de rationaliser vos actions de prévention. Vous devez être potentiellement prêt à tout pour défendre votre territoire.

2) La délimitation de la vulnérabilité de votre domicile

De nombreux endroits sont en réalité vulnérables face aux attaques de l’extérieur perpétrées par ceux qui ont l’espoir d’augmenter leurs richesses avec vos biens personnels. Effectuons ensemble un tour d’horizon de ces points faibles et des habitudes à adopter pour en limiter l’exposition.

  • Les clés : bien que vous pensez que laisser vos clés à votre famille, des amis ou à votre gardienne d’immeuble soit une bonne idée, cela augmente considérablement les chances que ces dernières tombent entre de mauvaises mains et soient dupliquées. Que les personnes à qui vous confiez vos clés soient tout à fait dignes de confiance est une chose, mais au moment où vous vous en séparez, un risque apparaît. Dans la même optique, ne cachez jamais vos clés dans un « endroit secret » comme votre jardin ou un pot de fleurs… c’est beaucoup trop risqué.
  • Les serrures : les portes munies de serrures simples et de poignées ne représentent pas une difficulté excessive pour les cambrioleurs dont les astuces aussi diverses que variées peuvent venir à bout facilement (avec une radiographie, un crochet, une carte de crédit….). Optez pour des serrures dites de sûreté, blindées ou à gâche électrique pour plus de sécurité, ou ajoutez chaines et verrous pour rendre la tâche du cambrioleur moins aisée.
  • Les portes : si la qualité de votre serrure importe, elle est cependant toute relative en comparaison de la solidité de votre porte en elle-même. Les portes les plus fragiles sont les portes en bois, facilement attaquables avec des objets tranchants. Malheureusement, l’endroit le plus sensible de cette dernière se situe autour de la serrure. Autant vous dire qu’une porte en bois avec une serrure blindée est une aberration, puisque le cambrioleur n’aura qu’à travailler le bois pour déchausser cette dernière et avoir accès à votre logement.
  • Les portes coulissantes : très agréables d’un point de vue esthétique et bien pratiques notamment durant l’été, les portes coulissantes représentent aussi une des plus grandes faiblesses d’un point de vue sécuritaire. Les systèmes de verrous sont d’une simplicité incomparable, et le verre les rendent très fragiles (même si le bruit en cas de bris peut alerter les voisins). Il existe même des modèles anciens très facilement soulevables, sortant ainsi la porte de ses rails…Une invitation au cambriolage !
  • Les fenêtres : les fenêtres, elles aussi représentent un point faible permettant un accès plus ou moins aisé (selon l’épaisseur du verre, la hauteur par rapport au sol et la taille de ces dernières). Une fois ouvertes, elles servent aussi au repérage des lieux par les cambrioleurs, qui peuvent apercevoir votre intérieur et évaluer le butin potentiel qu’ils pourraient tirer d’une effraction. Ne laissez jamais une fenêtre ouverte si vous n’êtes pas chez vous, et préférez ouvrir celles qui donnent sur des pièces moins équipées en matériel pour ne pas attirer trop de regards
  • Les jardins : les jardins permettent un accès à votre propriété et peuvent aussi, dans certains cas, protéger des regards, permettant aux cambrioleurs d’agir en toute discrétion. Les arbres peuvent alors servir comme points d’accès aux fenêtres des étages supérieurs. Ces dernières seront donc à renforcer en priorité.

En faisant le tour de votre habitation de manière à en relever les points faibles vous vous apercevrez que vous n’êtes sans doute pas aussi bien protégé d’une intrusion que vous l’espériez… Pas de panique cependant, nous aborderons les méthodes et les installations utiles pour rendre votre habitation impénétrable dans de futures publications. L’important c’est que vous êtes maintenant conscient du danger, vous rendant plus prudent et moins naïf, ce qui représente sans doute l’étape la plus importante dans toutes les démarches visant à améliorer votre sécurité personnelle.

, , , , , ,

Une réponse à Votre protection personnelle passe aussi par la protection de votre domicile

  1. Veillance assistance 18 mars 2013 à 17:17 #

    Un bon article, mais il me semble que vous oubliez de traiter de la protection du domicile en lui même contre les inondations, les incendies etc…

    En effet ces sinistres sont également un danger qui ne doit pas être négligé. Chaque année on comptabilise + de 10000 décès liés à des incendies …

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.