krav maga

Quels sont les gestes de base pour se défendre dans la rue ?

Lorsqu’on se fait attaquer par un individu dans la rue, il est bon d’avoir quelques outils rudimentaires pour pouvoir se défendre de manière automatique.

La première chose à savoir dans un combat de rue est qu’il n’y a pas de règle. La personne d’en face cherche à vous agresser, vous blesser ou dans le pire des cas vous tuer. Bref, dans tous les cas elle veut porter atteinte à votre intégrité physique, et de ce fait vous ne devez avoir aucun remord à utiliser tout ce qui est en votre pouvoir pour vous protéger et contre-attaquer le cas échéant.

Donc n’ayez aucun scrupule, vous pouvez frapper dans la tête, les parties génitales, le ventre, la gorge… Peu importe l’endroit du moment que ça permet de neutraliser l’adversaire. Votre but premier est votre survie !

Voyons maintenant les gestes de base pour se défendre dans la rue.

Parer un coup de poing

Vous pouvez parer la plupart des coups de poing avec une technique simple.

Elle consiste à faire un angle de 90° entre votre avant-bras et votre bras, la main est ouverte et dans la continuité de l’avant-bras. L’ensemble doit être solide. Divisez virtuellement votre avant-bras en trois parties, l’objectif est de parer le coup à la zone entre le tiers distal (près du poignet) et le tiers moyen de l’avant-bras. Cette zone de votre avant-bras va viser la même zone de l’avant-bras de l’adversaire.

C’est le meilleur moyen pour contrer un coup de poing circulaire par exemple, en envoyant votre bras en diagonale. Le coude et le poignet restent dans la position décrire juste au-dessus, seule l’épaule bouge selon la hauteur de l’attaque.

Vous pouvez déjouer beaucoup de coups avec cette simple protection.

En utilisant cette technique il vous est possible de contre-attaquer en même temps.

Pour ce faire, vous allez avancer le pied du même côté que le bras qui défend en même temps. Une fraction de seconde après, vous envoyez un coup avec la main opposée en pleine tête, la paume étant ouverte (c’est très important).
Ne donnez jamais de coup de poing avec le poing fermé sur une surface dure (tête, mur…), vous risquez très fortement de vous casser les métacarpiens qui sont les os de la paume de la main.

Un coup porté paume ouverte avec la base de la paume (à la limite du poignet) est redoutablement efficace et beaucoup moins douloureux pour vous.

Evitez une attaque

Si cela vous est possible, autant éviter d’être frappé.

Pour cela, vous allez esquiver le coup par un pas sur le côté ou en arrière, tout dépend d’où vient l’attaque.

Même quand vous esquivez une attaque, protégez-vous : gardez toujours une main à côté du visage. Cette main est systématiquement du même côté que le pied avant (si vous êtes dans cette position). C’est donc le pied arrière (le pied opposé à la main qui est en garde) qui va partir en arrière ou sur le côté. L’autre main (qui ne protège pas la tête) ne pendouille pas, mettez-la bien en garde (au niveau de votre poitrine à peu près).

Lorsque vous avez mis tout ça en place, vous pouvez esquiver, parer un coup de poing (votre position est parfaite pour utiliser la technique précédente), voire attaquer.

En cas d’attaque par derrière

Les agresseurs sont lâches, vous pouvez aussi vous faire attaquer par derrière.
Il y a plusieurs possibilités pour l’agresseur :

  • Soit il peut vous étrangler avec l’intérieur de son coude (et il peut éventuellement rajouter sa deuxième main pour mettre encore plus de force. Dans ce cas vous avez vos deux mains libres et il sera assez aisé de vous en servir. Votre objectif est de caler un coup de coude dans le ventre. Il s’agit de la meilleure défense lorsqu’on se fait attaquer par derrière.
  • Soit il peut vous ceinturer au niveau du ventre, particulièrement s’il a un complice qui vient par devant. Il peut soit coincer vos bras, soit les laisser libres. S’il les laisse libre, il n’est pas malin, il vous suffit de vous décaler d’un coup sec avec une rotation d’un côté ou de l’autre et de mettre un coup de coude dans sa tête. Il va le sentir passer. Vous pouvez enchaîner par un coup de genou dans les parties génitales, puis dans la tête, et il ne vous reste qu’à vous enfuir en le laissant giser au sol.

En cas d’approche d’un agresseur

Si l’agresseur n’est pas contre vous mais qu’il est simplement en approche, vous pouvez le repousser en utilisant vos membres inférieurs.

Prenez bien appui sur votre jambe qui va rester au sol et préparez-vous.

Vous avez la possibilité de lancer un coup de pied en avançant, auquel cas vous vous positionnez en mode « attaque ». Si vous mettez un coup de pied dans le ventre, vous pouvez enchaîner avec des coups de poing au niveau de ventre, de la tête et l’achever avec un coup de genou dans les parties puis dans la tête.

Vous pouvez lancer un coup de pied en reculant, et dans ce cas le coup de pied qui vient de frapper revient en arrière.

Vous avez également la possibilité de lancer un coup de pied circulaire.

Dans tous les cas, gardez les deux mains en garde, l’une au niveau de la tête, l’autre au niveau des pectoraux.

Pendant n’importe quel coup de pied, vous devez impérativement garder ces mains en position.

En cas de combat rapproché

Lors d’un combat rapproché, vous pouvez user de coups de genou, de coups de coude, d’uppercuts. Ce sont des coups dévastasteurs utilisables surtout lorsque vous êtes proches de votre adversaires, alors n’hésitez pas à vous en servir.

Vous avez désormais en votre possession tout un panel de gestes de base pour vous défendre dans la rue. Répétez encore et encore, entraînez-vous avec des amis, inscrivez-vous dans un cours de self-défense. Dans tous les cas, c’est la répétition du geste qui fera que vous arriverez à le refaire si la situation se présente.

Quels sont vos gestes de base préférés pour vous défendre ? Dites-le moi dans les commentaires !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.