The man with a knife in a hand. Closeup

Comment gérer son stress face à des agresseurs ?

Une agression est toujours un coup porté au moral, même s’il n’y a pas de violente physique il y a toujours une perturbation psychique.

Pendant une agression, vous risquez d’être submergé par vos émotions : vous pouvez vous figer, vous énerver, pleurer, bref sous le coup du stress, c’est un peu comme l’alcool, on ne sait pas comment on peut réagir. Ce type de situation pouvant mettre en jeu notre survie, notre comportement pourra être disproportionné, très violent, et selon le contexte, si l’agresseur est armé par exemple, cela peut être très dangereux.

Pour éviter tout cela, nous allons voir tout de suite comment gérer son stress face à des agresseurs.

Les réactions psychiques et comportementales

Avant de traiter à proprement parler des manières de gérer son stress en cas d’agression, il est important de savoir les réactions inhérentes à une telle situation.

Au niveau émotionnel, il se produit inévitablement un sentiment de peur face à une agression.

C’est NORMAL, c’est ancré dans nos gènes, lorsqu’un tigre à dents de sabre attaquait nos ancêtres, il DEVAIT avoir ce type d’émotion lui signifiant qu’il y a un danger et qu’il doit absolument faire quelque chose : fuir ou combattre par exemple (bien que combattre un tigre s’avère assez risqué !)

Nous avons conservé ces mécanismes de défense depuis des générations et des générations.

Précisions qu’au sentiment de peur (qui est quasi-inéluctable) peut s’ajouter un sentiment de colère selon la situation et votre état émotionnel du moment.

Gardez en tête que nous avons forcément l’une des réactions suivantes face à une agression :

  • L’attaque : cela s’explique très bien d’un point de vue évolutionniste. En cas d’agression, si l’adversaire est « affrontable » et que nous avons ce tempérament là, on va avoir envie d’attaquer. Soyez vraiment à l’écoute de votre corps, pour que vous puissiez être conscient de votre type de réaction dans un tel moment. En effet, si l’individu est armé et que vous avez la possibilité de fuir, ne réfléchissez même pas, c’est la survie qui compte, pas le fait de mettre une taule à votre agresseur !
  • La paralysie : certaines personnes sont littéralement paralysées en cas d’attaque, on le voit dans les films, en cas de catastrophe, elles ne peuvent plus rien faire ! Cela est dangereux car l’agression se fera de manière passive.
  • La fuite : lors d’une agression, la fuite, si elle est possible, est TOUJOURS la meilleure solution. J’insiste là-dessus. Votre survie compte plus que tout le reste.

Alors soyez conscient de ce qui peut vous arriver comme réaction primaire face à une agression, reconnaissez que vous êtes dans cet état, et optez pour la solution la plus adaptée à votre contexte.

  • La provocation : certaines personnes vont naturellement commencer à provoquer l’agresseur : « Ne fais pas ça, tu vas avoir des problèmes. », « Tu n’oseras même pas attaquer ! » et autres phrases de ce type sont absolument à éviter. Énerver un agresseur est la pire idée que vous puissiez avoir, évitez absolument ça.
  • La négociation : négocier avec un agresseur peut être la solution, du moment que c’est fait intelligemment. Vous pouvez tout à fait calmer le jeu en tentant de canaliser l’énervement de l’agresseur (qui subit aussi un fort stress), le principal but étant de le dissuader de vous porter atteinte physiquement.
  • La coopération : parfois c’est la seule solution. Encore une fois, j’insiste sur le fait qu’il est préférable de coopérer plutôt que de se prendre un coup de couteau !

3 façons de gérer votre stress

Nous venons de voir que vos émotions peuvent vous embarquer dans une réaction disproportionnée que vous ne voulez pas.

Pour pouvoir choisir la réaction la plus appropriée à la situation, voici 3 techniques pour gérer votre stress en cas d’agression :

1/ La respiration

Le mental, les pensées, le stress, ont une action très importante sur la respiration.

Lorsqu’on est stressé (avant un oral par exemple), le cœur se met à battre plus vite, on hyperventile, les pensées négatives tournent en boucle, un vrai cercle vicieux.

Sachez que l’inverse fonctionne aussi : la respiration a une action sur les pensées et le niveau de stress !

C’est une chose simple et pourtant redoutablement efficace, il faut le savoir.

Dans une situation d’agression, prenez conscience de votre respiration, et concentrez-vous sur celle-ci quelques instants, adoptez une respiration abdominale.

Entraînez-vous dès maintenant : posez une main sur votre ventre, elle doit bouger.

Le thorax ne bouge pas ou peu, tout se passe au niveau de l’abdomen.

C’est le type de respiration qui va vous calmer.

2/ Changez votre focus

Dans une telle situation on est complètement paniqué et on ne sait pas où donner de la tête. Dans ce cas, il faut diriger notre attention sur la situation. Evitez à tout prix de vous focaliser sur vos pensées négatives qui vous paralyseront encore plus, ce qui va se répercuter sur votre langage du corps qui va encore plus montrer à l’agresseur que vous êtes sans défense.

Alors restez dans le moment présent, dans la situation, regardez les faits et gestes de votre agresseur pour ne pas être surpris, on pourrait presque dire « vivez vraiment votre agression » parce que c’est de cette manière que vous pourrez y répondre au mieux.

3/ Être prêt à une situation d’agression

Si vous êtes ici à me lire, c’est que vous voulez des outils préventifs pour vous défendre en cas d’agression. Ainsi, le travail commence en amont avec de la préparation physique (musculation), un sport de combat (boxe, MMA…) ou de self-défense (krav maga…).

Le travail est aussi mental : soyez prêt à subir ce type de situation !

Vous pourrez beaucoup plus facilement gérer une situation d’agression si vous connaissez déjà des techniques pour vous protéger, que vous avez une très bonne base physique et que vous vous attendez à ce que ça puisse arriver !

C’est la chose la plus importante à retenir finalement.

Vous avez désormais tout en main pour gérer votre stress en situation d’agression, gardez en tête qu’il ne faut pas attendre le moment venu, mais bien travailler en amont pour gérer au mieux si cela arrive !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.