Comment se défendre au volant ? (car jacking, vol à la portière…)

Comme vous le savez la défense personnelle ne s’attarde pas uniquement sur votre protection physique. Ce que je veux sur ce blog, c’est vous donner tous les conseils nécessaires pour réagir dans les différents cas de figure pouvant provoquer l’apparition de la violence. Une voiture est un bien de grande valeur, prisé par les voleurs, puisque revendable très facilement. Si la marque de cette dernière importe dans le choix de leurs cibles, les agresseurs évaluent aussi la possibilité de parvenir à leurs fins selon les réflexes des usagers sur la route, ou lors de leur stationnement. Voici un ensemble de comportements à adopter et de mesures à considérer pour diminuer les risques de vous faire braquer et voler votre véhicule.

1) les méthodes les plus fréquentes pour voler un véhicule

À l’arrêt ou au volant, vous n’êtes pas, contrairement à ce que vous pouvez croire, en sécurité dans votre voiture. Les techniques des voleurs évoluent chaque jour et le sentiment que rien ne peut vous arriver au sein de votre habitacle renforce l’effet de surprise lorsque la violence se manifeste.

  • Stationnement de votre véhicule : c’est au moment où vous entrez ou sortez de votre voiture que vous êtes le plus vulnérable. Concentré sur la serrure de votre porte, vous ne prêtez pas forcément une attention suffisante à votre environnement. Votre dos est exposé et dans cette position, vous ne pouvez pas faire grand-chose si l’on décide de vous attaquer. Il est recommandé de toujours bien observer l’endroit où l’on souhaite stationner sa voiture. La difficulté de trouver un emplacement libre ne doit pas être votre seule préoccupation. Il vaut mieux perdre du temps que son véhicule. L’endroit où vous garerez votre voiture se voudra éclairé, facile d’accès et prés d’une sortie, pour maximiser l’aspect sécuritaire. Dans la même optique, quand vous rejoignez votre véhicule, soyez toujours attentif aux personnes se situant à proximité de ce dernier. Méfiez-vous des gens inactifs, qui semblent passifs ou attendre quelque chose, et si vous avez un doute, continuez votre chemin et revenez plus tard (quelques minutes devraient suffire), sans sortir vos clés de votre poche.
  • Le car jacking : c’est une méthode qui se développe de plus en plus, notamment en milieu urbain. Le car jacking consiste à voler un véhicule alors que le conducteur est à l’intérieur en détournant son attention. Si la méthode brutale est moins répandue (pénétrer l’habitacle sous la menace d’une arme ou en utilisant l’intimidation), la simulation d’accident est quant à elle fréquente. Un véhicule percute légèrement l’arrière de votre voiture, vous forçant à sortir pour établir le constat. C’est à ce moment qu’un complice en profite pour se glisser dans votre véhicule et partir avec, ou bien pour vous menacer afin d’en récupérer les clés (ce qui est plus rare, notamment en présence de témoins). Le car jacking est plutôt basé sur l’apparence et le coût de votre véhicule. Le conducteur d’une vieille Renault 5 courant ainsi bien moins de risques que le propriétaire d’une Porsche Cayenne.
  • Le vol « à la portière » : cette manœuvre consiste à s’attaquer à un véhicule à l’arrêt (à un feu rouge par exemple), alors que son conducteur est concentré sur le trafic. Les agresseurs repèrent alors ce qui leur fait envie à l’intérieur de l’habitacle et tentent, par une approche rapide d’en faire l’acquisition. Leur mode opératoire peut différer selon leur équipement. Certains n’hésiteront pas à briser vos vitres afin d’avoir un accès aux objets convoités, quand d’autres profiteront d’une fenêtre ouverte pour vous menacer, voire utiliser la violence directement. Même peu répandue, cette technique reste efficace car le conducteur est alors limité dans ses mouvements de par la présence de la ceinture de sécurité.

2) Les comportements et réflexes à adopter pour limiter les risques de vols ou d’agressions au volant

Si les parades face aux différentes situations impliquant votre présence dans ou en dehors de votre véhicule sont bien évidemment multiples, un facteur commun est à souligner : la nécessité d’être vigilant à tout ce qui vous entoure.

  • L’approche de votre véhicule et les précautions de stationnement : avant d’arrêter votre décision de garer votre voiture quelque part, vous devez impérativement étudier les alentours. Dans l’idéal, vous choisirez un endroit visible, éclairé et facilement accessible (donc pas trop prés d’autres véhicules pour faciliter les déplacements). Regardez toujours l’état de votre véhicule avant d’y pénétrer. Les pneus sont-ils intacts ? Les portières portent-elles des marques d’effraction ? (cela évitera de s’apercevoir que quelqu’un se cache dans l’habitacle en cours de route). Votre installation au volant doit se faire rapidement, pour limiter votre exposition. Une fois assis, ne perdez pas de temps et verrouillez vos portières afin de retarder d’éventuels agresseurs. Ne laissez rien trainer sur le siège passager : vos lunettes de soleil sont rangées dans votre boîte à gants et votre téléphone dans votre poche.
  • Les règles de circulation : il est important de rester calme en toute situation pour ne pas exposer votre stress au grand jour. Vous conserverez ainsi tout votre réalisme et votre énergie en cas de confrontation. Respectez toujours les distances de sécurité en cas de ralentissement lié au trafic, afin de mieux anticiper les comportements louches découlant d’une tentative de car jacking. Si on vous percute, ne sortez jamais de votre véhicule sans verrouiller ce dernier. Essayez aussi si possible, de stationner votre véhicule sur le bas côté afin de laisser de la distance entre vous et tout autre protagoniste. Lors d’une tentative de vol à la portière, votre priorité (si votre vitre est baisée ou cassée) est de libérer vos bras afin de pouvoir défendre vos biens et ouvrir votre portière violemment (ce qui peut faire perdre l’équilibre à votre agresseur). Faites passer votre bras gauche sous la boucle qui protège votre torse pour une plus grande liberté, et activez l’ouverture de la porte avec la main droite, en y impulsant le plus de force possible avec vos 2 pieds (quitte à ce que la voiture cale). Il est aussi conseillé de toujours avoir prés de soi (dans les vides poches, à l’intérieur des portières) de petits objets tranchant pour faire lâcher prise à un éventuel agresseur : petits tournevis, stylos métalliques, racloirs à fenêtre… Si l’individu est armé, n’hésitez pas à utiliser la force du véhicule pour vous dégager de cette situation, en le percutant s’il le faut.
  • Les précautions d’usage : certaines mesures préventives peuvent limiter les risques d’agression au volant. Évitez par exemple les trajets systématiquement définis, surtout si vous les empruntez toujours aux mêmes heures. Si votre véhicule coûte cher, vous pouvez aussi y installer un système de repérage GPS afin de retracer ses déplacements. Pensez toujours à prévenir au moins une personne de l’itinéraire utilisé et de la durée de votre trajet. Et pour finir, n’oubliez pas de regarder régulièrement dans vos rétroviseurs !

Vous n’êtes pas en totale sécurité dans votre voiture. Votre attention doit être maximale, aussi bien au volant, qu’au moment de stationner ou de vous diriger vers votre véhicule. Faites toujours attention à votre environnement et aux comportements suspects, pour limiter les risques de matérialisation de la violence. Mais comme on dit, une personne avertie en vaut deux !

Une réponse à Comment se défendre au volant ? (car jacking, vol à la portière…)

  1. sand 15 février 2014 à 12:29 #

    Victime d’un vol à la portière, je l’ai suivi et j’ai eu la chance de tomber sur « un grand frère »qui me l’a récupèré!
    De même pour mon portable qu’on m’a arraché ds le train, j’ai couru après et crié qu’on arrête l’individu.Chose faite! Je l’ai récupéré.

    Merci à ces personnes anonymes qui ont faient preuvent de solidarité.

    Moralité: portable ds la poche et sac ds son coffre.
    Oui, on peut compter sur la solidarité des gens, à condition de s’en donner les moyens.

Laisser un commentaire

Conseils en self-défense, sécurité personnelle et survie urbaine.